BLOG

Le futur du référencement SEO et les mises à jour de Google

En observant les dernières mises à jour et modifications de Google et de son algorithme pour classer les sites web, on peut clairement déceler quels critères de référencement web  ainsi que d’optimisation de site web qui, même si avant avaient une grande importance, maintenant n’en ont plus. 

futur du referencement web avec mises a jour de Google

Critères de référencement ayant perdu en valeur dans les dernières mises à jour de Google

–        Liens de sites web de basses qualités

–        Optimisation de la densité de mots clés

–        La sur optimisation des textes d’ancrage

–        Le ciblage de mots clés exacts

Critères qui ont augmenté en importance pour influencer positivement les classements

–        La géolocalisation des résultats et Google adresses

–        Les signaux et partages sociaux

–        La brand et l’autorité se trouvant derrière le site web

–        Qui se trouve derrière un article, le profil, Google Plus

Le but de cet article sera d’expliquer le statut présent des règles du référencement SEO en relation avec les mots clés dans une mise en contexte associée à Google retirant l’accès au keyword sur un site. Cet article s’adresse à ceux qui veulent avoir une meilleure idée de la situation actuelle du référencement web et de Google, des changements qui ont eu lieu au cours des dernières mises à jour et de la direction future dans laquelle se dirige le référencement pour les entreprises sur le web. Nous commencerons par le fameux keyword not provided

Keywords Not provided : le statut et les alternatives?

Comme plusieurs l’auront remarqué, la mention « not provided » apparaît de plus en plus souvent sur Google Analytique comme requête que les internautes auraient effectuée dans un moteur de recherche avant d’arriver sur votre site web. Un service offert longtemps par Google gratuitement est désormais retiré. le futur du referencement google au Quebec Pouvoir savoir exactement le mot clé qui avait mené un visiteur à votre site et votre position dans Google pour ce mot clé était un service que Google a offert gratuitement pendant des années.

Dans quelle circonstance aura-t-on un keyword not provided

En fait, cette mention semble concerner les utilisateurs qui sont connectés à un compte Google lorsqu’ils effectuent une recherche, puisqu’ils sont basculés automatiquement sur une version sécurisée en https:// au moment où ils accèdent à leur compte. De ce fait, les webmasters n’ont plus la possibilité, via les outils statistiques dont notamment Google Analytique, d’identifier les requêtes effectuées par ces internautes sur les moteurs de recherche pour arriver jusqu’à leurs sites. Ainsi, « not provided » est mentionné à la place de ces requêtes. Ceci peut compliquer un peu la tâche d’analyse de mots-clés et des stratégies de référencement associées…

Quel pourcentage cela est-il actuellement?

Même si cette mention semble concerner uniquement le trafic lié aux internautes connectés à un compte Google au moment d’effectuer leur recherche, cela peut quand même concerner, dans certains cas, de 50 à 80 % des visiteurs sur un site web, et parfois même plus.

Quelles sont les options disponibles qu’ils restent pour savoir tout de même les mots clés?

Le SEO et referencement Google dans le futureCe phénomène peut tout de même constituer un problème pour les référenceurs et les responsables marketing Internet, ainsi que pour les propriétaires d’entreprises qui suivent leurs statistiques de fréquentation, car généralement, ils perdent un indicateur clé en n’ayant plus la possibilité de savoir quelle requête a mené les visiteurs à leur site web. Bien que nous n’ayons maintenant plus cette information qui autrefois était fournie gratuitement par Google, il existe encore différentes possibilités pour suivre son positionnement organique dans Google et savoir quels mots clés ont mené les visiteurs à votre site web. Voici les solutions à combiner ensemble :

1.  Analyser les visites par URL des pages plutôt que par mot clés

2. Utiliser le Google Webmaster Tools pour faire des corrélations entre impressions et pages qui se classent

3. Utiliser Google Adwords qui donne encore exactement le nombre de recherches et d’impressions par mot clé

4. Utiliser un logiciel de suivi des positions dans les moteurs de recherches

5. Analyser les statistiques d’un point de vue global plutôt que par mot clé

Y a-t-il une corrélation entre un changement de cap dans le SEO et les keywords not defined?

Par le passé, la majorité du référencement Internet était basée sur la sage sélection et la dissémination de mots-clés au sein des pages Web. Peut-on pour autant affirmer qu’il s’agit de la fin du SEO, comme certains voudraient le crier haut et fort?

Est-ce la fin du SEO?

Cette question est légitime, surtout qu’il peut paraître à beaucoup que l’évolution du plus grand moteur de recherche bouscule le monde du SEO et conduit irrémédiablement aux révisions de l’approche et de la conception même du référencement d’un site.

Mais le fait est que, l’Internet, lui-même, n’est pas pour autant porté à disparaître. De la même manière, le marketing Internet est là pour rester : tant qu’il y aura des produits à faire connaître et des services à offrir, ils continueront à avoir besoin de visibilité, d’une forme de promotion ou d’une autre. De ce fait, tant que les moteurs de recherche continueront de générer du trafic pour les sites web, on devrait continuer à relever le défi d’obtenir une excellente audience de celui-ci et de réaliser de meilleures ventes, de meilleurs contacts et de meilleurs échanges grâce à ce trafic.

Une nouvelle approche et vision du SEO et référencement web

 Cependant il est clair que l’approche du référencement web et la vision même de ce qu’est le référencement doivent changer. Les règles, les stratégies et les outils qui étaient valides il y a quelques années ne le sont plus, et ceux-ci ne cesseront de changer, que ce soit au niveau du référencement naturel ou du référencement payant. Il faut maintenant avoir une vision du référencement web plus large, qui englobe les différentes approches pour générer du trafic sur un site web que ce soit les médias sociaux, le référencement payant, les stratégies de marketing de contenu, le trafic provenant d’autres sites web, etc. Le référencement web ne devrait pas se borner à être uniquement une question de mot clé, mais la combinaison de différentes stratégies qui génèreront de la visibilité et du trafic sur le site Internet.

Le SEO combinant mots-clés + Backlinks : une approche en désuétude

Les changements au niveau de Google ne manquent pas de perturber l’industrie du Web, et c’est compréhensible. En effet, les webmasters, les référenceurs, et les webmarketers (responsables marketing Internet) utilisent depuis longtemps différentes approches, outils et stratégies qui sont surtout faits pour optimiser le positionnement organique dans les différents moteurs de recherche, dont principalement Google.

Ce qui fonctionnait à merveille avant pour classer un site web dans Google

Il n’y a pas si longtemps, une des meilleures façons d’avoir de la visibilité Google et ses semblables était d’optimiser une page pour un mot-clé défini et ensuite créer des liens avec ce mot clé en texte d’ancrage. Voici donc comment se déterminait une stratégie de référencement naturel :

1       remue-méninge (brainstorming) consistant à trouver une liste de mots-clés fréquemment recherchés par les utilisateurs dans Google avec un bon ratio de recherches pour la compétition.

2       Assimiler savamment ces mots clés aux différentes pages d’un site web ou encore créer des pages d’un site web ciblant ces mots clés. Il fallait avoir un certain pourcentage du mot clé exact (même si cela rendait le texte illisible ou avec des erreurs) dans le texte et l’avoir dans le titre, les images, la première et dernière phrase, ainsi que dans 3 h tags.

3       La suite consistait à arranger chaque page de manière à avoir une présentation agréable qui mixait bien l’expérience utilisateur et référencement.

4       À cette étape succédait alors la construction de liens avec le mot clé exact en texte d’ancrage. Les liens pouvaient être construits avec des outils automatisés de soumission dans les banques d’articles, ou avec des articles de très basse qualité distribués sur des fermes de blogue de haut PR  (le PR étant un score entre 0 à 10 évaluant la notoriété et la qualité d’un site web par Google) payant. On pouvait aussi simplement payer pour obtenir un lien d’un site web de haut PR qui pointait vers notre site avec le mot clé en texte d’ancrage.

5       Ensuite, il y avait un suivi du trafic lié aux mots-clés choisis. Si la position n’était pas assez élevée, il suffisait de construire plus de liens jusqu’à se classer, de cette façon, premier dans Google

Les temps ont changé, Google Contre-Attaque

Cette stratégie a fonctionné à merveille pendant un temps. Nous avons construit plusieurs sites ayant atteint des milliers de visiteurs quotidiens organiques de Google avec ces stratégies. Bien que ce fut efficace pendant un temps, des marketers ont abusé du système et beaucoup de Spammeur ont ainsi réussi à obtenir des positions excellentes dans Google, bien qu’ils ne les méritaient pas, classant ainsi des pages de basses qualités dans le haut des pages de moteurs de recherche. Google n’aime vraiment pas qu’on cherche à manipuler les résultats lorsque l’on ne le mérite pas.

Google a fait ensuite des mises à jour de son algorithme pour pénaliser ceux qui se suroptimisait et avait ainsi des classements non mérités (Pingouin et Panda). Ces pénalités pouvaient aller de la perte de classement pour certains mots clés à la désindexation totale du moteur de recherche si l’abus avait été trop grand. Il a aussi modifié le cœur de son algorithme avec Hummingbird pour englober davantage des requêtes complexes et un système de sémantiques et synonymes (vous pouvez consulter l’article à ce sujet).

Google veut que l’on détourne notre attention du mot clé pour avoir une vision plus globale.

Au fil du temps et du raffinement des algorithmes de recherche, le positionnement des résultats issus des moteurs s’est graduellement détaché des mots-clés pour englober des critères de plus en plus vastes et profonds. Ainsi, de nos jours, le positionnement d’un résultat n’est pas uniquement l’affaire des mots-clés, loin de là; même si on ne devait pas tenir compte du cryptage dont Google fait preuve, l’optimisation autour d’un ou de plusieurs mots-clés n’est désormais plus suffisante pour s’assurer de bons résultats.

Ainsi, il essentiel de noter que le nouveau carrousel de recherche permet aux utilisateurs d’effectuer plusieurs fois la même recherche et d’arriver malgré tout à plusieurs et différents SERPs (Search Engine Results Pages). Autrement dit, à partir de la même requête, différents utilisateurs peuvent désormais recevoir différents résultats en fonction d’autres critères que ceux des mots-clés qu’ils ont tapé dans le moteur de recherche. Par exemple, leurs localisations géographiques, leurs intérêts et page visités dans le passé et leurs réseaux dans Google Plus sont tous des facteurs qui influencent les résultats personnalisés.

Voilà pourquoi les optimisations web centrées uniquement sur les mots-clés sont désormais en désuétude, et ne donneront bientôt plus ou trop peu de résultats concrets.

Par ailleurs, même si les utilisateurs peuvent avoir des mots-clés en tête avant d’effectuer une recherche, Google est doté d’une fonctionnalité qui lui permet de leur suggérer certaines formulations qu’ils sont susceptibles d’utiliser à la place de ces premiers, ce qui est aussi susceptible de modifier l’idée de départ des utilisateurs. Ainsi, vous pouvez vous même utiliser ces mots proposés par Google puisque ce sera les mêmes qu’il proposera à vos futurs visiteurs.

Vers un référencement sans mots-clés? Le lien entre keyword not provided et l’importance des mots clés

Si on peut dire que l’approche recourant aux mots-clés est donc quelque peu dépassée, on ne peut toutefois pas affirmer que c’est cette mention « not provided » à elle seule qui y ait contribué. L’inclinaison progressive de Google pour les relations sémantiques entre les sujets de recherche et les « entités » sur la Toile pointait dans cette direction depuis un certain temps déjà; et, avec les dernières mises à jour (Hummingbird d’abord, et Penguin 2.1 dernièrement), c’est maintenant chose confirmée et avérée.

Ainsi, d’autres paramètres sont désormais à considérer à part le contenu d’un site et les liens qui y sont associés qui influencent le positionnement dans Google. Par exemple, Google se soucie de l’auteur et de son profil (la paternité de contenu ou le google Authorship), des autres créations de celui-ci ainsi que des signaux sociaux de celui-ci et de qui ils proviennent (la valeur d’un + 1 n’est pas la même pour tous, plus un profil est actif et à de l’autorité, plus le signal social aura de l’impact). De ce fait, un contenu issu d’une source fiable peut se voir classer dans des résultats personnalisés pour des mots-clés et des entités qui y sont liés sans qu’ils aient forcément été bien optimisés dans ce sens, et il se peut que ce classement soit très différent pour différents utilisateurs. 

Le présent et l’avenir des mots-clés dans une stratégie de référencement web

En conclusion, il est important d’assurer à son site web une notoriété dans différents canaux qui, plus que toute autre chose, aidera à générer du trafic pour ses pages. Même si la saisie d’une requête auprès d’un moteur de recherche passera toujours par des mots-clés, l’importance de l’utilisation littérale de ceux-ci au sein d’un site web et d’une page donnée est probablement appelée à décliner au fil du temps, comme elle le fait d’ailleurs déjà depuis un bon moment, au profit de l’influence d’autres critères dont l’autorité du profil de l’auteur et de la marque (et du site web) qui se trouve derrière et de l’engouement qu’ils génèrent dans les différentes communautés web. Google comprend de mieux en mieux les synonymes et les termes connexes à un sujet comme on peut voit dans le nouvel outil de planification de mots clés. Donc, le référencement web n’est pas mort, mais il faut tout d’abord changer notre vision limitée de ce qu’est le SEO et concentrer notre attention à générer de la qualité pour les utilisateurs que Google récompensera naturellement.

 

Julian Jimenez Grenon
En tant que cofondateur de Oolong Media, agence web à Québec, où je suis gestionnaire de projet, stratège web et webmestre, je passe la majorité de mon temps à créer des sites Internet pour les PME du Québec et à gérer les campagnes de référencement Web et de marketing Internet de ces entreprises. Les technologies web et l’optimisation basée sur l’analyse de statistiques sont mes réelles passions. Dans mes temps libres, je m’adonne à la rédaction d’articles et à la dégustation d’excellents thés Oolong. Si vous voulez communiquer et échanger sur différentes idées, n’hésitez pas à me contacter!
Julian Jimenez Grenon

@juliangrenon

Tech and Tea fan, Spirituality and self development, Browsing the web, Speed and Optimization of all, Cherry Picker and world traveler
Julian Jimenez Grenon

TAGS > , , , , ,

Publier un commentaire